Partenaires

CNRS Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site >

L’identification des sources X

par Christian Motch, lmichel - 23 septembre 2008

Le SSC conduit également des programmes d’identification optique au télescope pour 4 sous-ensembles. Strasbourg pilote le programme d’identification à basse latitude galactique, de 1000 sources de façon à décrire le mieux possible les effets d’anisotropie induits par la Galaxie. Ce programme s’appuie sur un certain nombre d’objectifs scientifiques visant à étudier la nature des sources X accrétantes de faible luminosité, sources qui ont échappées aux instruments moins sensibles de la génération précédente. L’objectif scientifique final est de mieux comprendre leur statut évolutif, mettre en évidence de nouvelles classes et détecter des objets rares (par exemple stades de faible durée de l’évolution des binaires, étoiles à neutron et trous noirs isolés, etc.).

Enfin, l’équipe de Strasbourg coordonne le processus d’identification statistique des sources EPIC. Ce projet repose sur l’utilisation des sous-ensembles de sources complètement identifiées dans la littérature, ou à partir de programmes d’observations au sol dédiés, pour ‘calibrer’ de manière statistique la nature de l’ensemble des sources X. En 2006, nous avons recruté un docteur ingénieur, F.X. Pineau sur une bourse co-financée CNRS-Région Alsace. Il construit un outil propre d’identification automatique des sources du catalogue 2XMM. Ces développements pourront être appliqués à d’autres grands catalogues X tels que ceux émanant du satellite Chandra. L’identification statistique de toutes les nouvelles sources détectées par le satellite XMM-Newton est une des tâches les plus difficiles dévolues au SSC.